Le Secrétariat de l’OEACP organise un séminaire de renforcement des capacités au profit de l’Angola

Le Secrétariat de l’OEACP organise un séminaire de renforcement des capacités au profit de l’Angola

Près de 100 personnes ont participé aux sessions virtuelles et en ont appris davantage sur les activités de l’OEACP. Les exposés présentés ont notamment porté sur le nouvel Accord de partenariat paraphé par les Négociateurs en chef le 15 avril 2021, et le nouveau Cadre financier pluriannuel (CFP) de l’Union européenne (UE) pour la période 2021-2027, qui englobe le nouvel Instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (IVCDCI) ou « L’Europe dans le monde », qui a remplacé le Fonds européen de développement (FED).

Dans ses observations finales, le Dr Ibrahim Norbert Richard, Sous-secrétaire général responsable du département des Questions politiques et du Développement humain au Secrétariat de l’OEACP, a déclaré : « Nous avons réaffirmé notre engagement à soutenir l’Angola qui prend les rênes du Conseil des ministres de l’OEACP et assurera ensuite la Présidence du 10e Sommet… Nous espérons que les exposés de ces deux derniers jours ont favorisé une meilleure compréhension des activités de l’OEACP et démontré comment l’Angola, en tant qu’État membre, peut tirer parti des diverses opportunités offertes ».

Lors du séminaire, l’Accord de Georgetown révisé, l’acte constitutif de l’OEACP, a été examiné en détail. Au cours des discussions qui ont suivi, il est apparu clairement que les membres de l’OEACP avaient besoin de se familiariser avec les nouvelles initiatives relevant de l’Accord de Georgetown révisé, telles que les activités des organes consultatifs et subsidiaires.

Lors des discussions sur le nouvel Accord de partenariat OEACP-UE, les participants ont été informés de la très récente décision de l’Union européenne (UE) de conclure un accord mixte, et des mesures à prendre avant la signature de l’accord, si possible, avant fin novembre 2021, date d’expiration de l’Accord de Cotonou en vigueur.

Un exposé complet sur l’IVCDCI a été présenté lors du séminaire, avec un accent particulier sur la nécessité d’engager des consultations avec le Chef de la délégation de l’UE à Luanda (Angola), au sujet notamment de la fourniture d’une formation ciblée à toutes les parties prenantes potentielles sur les procédures de l’IVCDCI – L’Europe dans le monde, et l’organisation de séminaires de sensibilisation de ces acteurs au niveau national.

S’agissant de l’Assemblée parlementaire paritaire (APP) OEACP-UE, une des institutions conjointes dans lesquelles les États membres ont un rôle clé à jouer, l’opportunité pour les parlementaires angolais de participer activement à la mise en place des Assemblées parlementaires régionales et à la rédaction en cours du règlement intérieur de l’APP a été soulignée.

Les participants ont reconnu le caractère opportun et la pertinence du séminaire, étant donné le rôle de leadership que l’Angola jouera dans les activités de l’OEACP. S’exprimant au nom des Angolais, S.E. M. Mário de Azevedo Constantino, Ambassadeur de la République d’Angola à Bruxelles, s’est déclaré très satisfait du séminaire de la participation massive des Angolais, et de l’excellente contribution de ces derniers aux travaux.

image_pdf

Share this post